Incontinence urinaire, un sujet tabou

L’incontinence urinaire est toujours un sujet dont on n’ose pas en parler. Les femmes sont le plus touchées, bien qu’elles ne soient pas les seules à en être affectées.Incontinence urinaire, un sujet tabou Elles sont près de 3 à 6 millions en France et, d’après les statistiques, une femme sur deux est concernée par cette pathologie, à un moment ou à un autre de sa vie. On note deux pics : le premier à la ménopause et le second au moment de la grossesse.

Le type d’incontinence qui affecte le plus les femmes de moins de 55 ans est l’incontinence d’effort. Plusieurs facteurs peuvent la déclencher : certains sports pratiqués régulièrement ou intensifs, le surpoids, la grossesse, l’accouchement, la ménopause. Mais ce qui est désolant, c’est que peu de femmes osent parler de leur incontinence à leur médecin.

Sensibilisation sur l’incontinence urinaire

La population mondiale doit être sensibilisée sur les différentes formes d’incontinence urinaire, ainsi que des différents traitements, et ce, sous l’initiative de la Société Internationale de la Continence. Cette pathologie est un problème fréquent qui peut toucher les hommes (en minorité) et les femmes à n’importe quel stade de leur vie. On ne peut pas dire que c’est un signe de vieillesse, car ce n’est pas le cas, les symptômes se manifestant souvent chez les femmes au début de la quarantaine.

Conditions de vie bouleversées

L’incontinence urinaire n’est pas sans bouleverser les conditions de vie des victimes, hommes ou femmes. Il est grand temps de briser les tabous, car, de nos jours, des solutions existent, si on ne parle que de la rééducation périnéale. Les professionnels de santé ont pour devoir d’informer les personnes incontinentes sur les nouveaux traitements qui leur permettront d’améliorer leur état de santé ou d’aller carrément vers une guérison. Les femmes, surtout, doivent être informées des troubles du périnée qu’elles peuvent rencontrer tout au long de leur vie, ainsi que des fuites urinaires. Elles doivent savoir que différentes solutions sont mises à leur disposition.

Lien entre l’âge et l’incontinence

L’incontinence urinaire, en lien avec l’âge, est significative chez l’homme, mais l’est moins chez la femme. Si nous prenons une fourchette d’âge de 60 à 69 ans, 30,50 % d’hommes sont incontinents contre 23,80 % seulement chez les femmes. Les personnes à risque sont :

Que faire face à l’incontinence urinaire ?

La solution de première intention est de choisir une protection en fonction du degré d’incontinence. Les femmes atteintes d’incontinence urinaire légère préfèrent acheter des protections hygiéniques conçues pour les menstruations. Plusieurs raisons pourraient les motiver :

Mieux vivre l’incontinence urinaire

Afin de faire évoluer les mentalités, Stop-incontinence a créé une boutique en ligne, conscient que l’incontinence est un phénomène de société à ne plus camoufler. Ce site permet aux personnes incontinentes d’être bien informées que des produits absorbants existent (slips absorbants, coquilles pour hommes, changes complets, alèses…). Les matériaux utilisés pour les fabriquer permettent d’accélérer le transfert des liquides vers l’intérieur de la protection. Les technologies actuelles de fabrication des changes d’incontinence assurent une transformation de l’urine en gel,ce qui empêche toute remontée d’humidité, étant pourvus de système anti-odeurs. Ainsi prémunies, les personnes atteintes peuvent vivre leur incontinence urinaire sans éprouver une quelconque gêne.

incontinence
sitemap

Incontinence

Protections urinaires

Incontinence urinaire

Stop-incontinence.com